Entretiens de Gil Roman avec Patrick Ferla

A paraître cet automne à La Bibliothèque des Arts

Danseur et chorégraphe, Gil Roman dirige le Béjart Ballet Lausanne.

Créée par Maurice Béjart en 1987, la compagnie célèbre cette année ses trente ans d’existence.

Né dans un petit village du sud de la France, Gil Roman découvre la danse à l’âge de sept ans et suit les cours de Marika Besobrasova, Rosella Hightower et José Ferran. A 19 ans, il fait son entrée au Ballet du XXe siècle. De Bruxelles à Lausanne, Béjart et Roman ne se quitteront plus.

Révélé à 21 ans par son interprétation de l’ « Adagietto » de Mahler, Gil Roman dansera les plus grands rôles : « Messe pour le temps futur », « Le mandarin merveilleux », « Le Presbytère », « Le manteau », « Juan y Teresa », « Brel et Barbara », « Zarathoustra ou le chant de la danse », « La Vie du danseur racontée par Zig et Puce » …

Maurice Béjart, qui disparaît en 2007, lui confie la direction de sa compagnie et en fait le légataire de son œuvre.

De Brel et Barbara au Presbytère en passant par La IXe Symphonie, présentée à Tokyo et La Flûte enchantée, comment Gil Roman se fait-il le passeur d’un formidable héritage chorégraphique ? Comment, dans son studio du chemin du Presbytère à Lausanne, travaille-t-il à ses propres créations dont la dernière en date, « t’M et Variations », lettre adressée à Béjart, qui a été ovationnée par des milliers de spectateurs ?

Dans ce livre d’entretiens, Gil Roman dit ce qu’il doit à Maurice (Béjart), dans quelles circonstances ils se sont rencontrés, quel regard il porte sur le mystère de la danse et pourquoi il a choisi d’« écrire sur l’éphémère ». Quelle quête poursuit-il, et quels rêves ? En revisitant les grandes étapes de sa vie, Gil Roman se dévoile pudiquement. Le temps d’un pas suspendu.

Journaliste-producteur à la Radio suisse romande (RTS), Patrick Ferla a créé et animé les émissions culturelles Le Petit Déjeuner et Presque rien sur presque tout. Il est l’auteur de plusieurs livres, notamment Dimitri, clown (1979), Conversations avec Marcel Maréchal (1983), Charles-Henri Favrod, la mémoire du regard (1997), Jacques Hainard, l’ethnographie en cent images (2011) et René Gonzalez, le théâtre pour la vie (2014). Il préside le Prix du public (prix littéraire) de la RTS.

Format : Broché, 14 x 22 cm, 160 pages environ dont 16 en couleur.

ISBN : 978-2-88453-209-9

Euros 19.–

CHF 19.–

Partager ce contenu :Email this to someoneShare on Google+Share on FacebookTweet about this on Twitter